Qui dit enfant d’âge scolaire et mois de novembre dit rencontre parents-enseignants, c’est inévitable. Si pour certains parents cette rencontre se déroule à merveille et que les compliments pleuvent sur Fiston, pour d’autres la réalité est différente… Se douter que l’enseignant n’a pas que de bonnes choses à dire sur l’amour de notre vie peut être source d’angoisse et c’est tout à fait normal.

Comment s’y préparer? Comment y assister? Voici quelques conseils.

Premièrement, sachez que je ne connais aucun enseignant qui n’éprouve pas d’affection pour chacun de ses élèves. Il est donc important de garder en tête que l’enseignant aime déjà votre enfant et qu’il veut, tout comme vous, le meilleur pour lui.

Deuxièmement, afin d’offrir le meilleur à Fiston et Fillette concernant leur parcours scolaire, il vous faudra (l’enseignant et les parents) travailler en collaboration et cette rencontre est le meilleur moyen d’y parvenir. Pour bien collaborer, il faut être ouvert à écouter de part et d’autre.

Faites-vous une liste de questions

Je vous suggère de noter à l’avance vos questions et inquiétudes. Parfois, la vitesse d’une rencontre est telle qu’on se rend compte dans la voiture de tout ce qu’on a oublié de demander (Oh que c’est fâchant lorsque ça arrive!). En ayant vos notes sous la main, vous pourrez prendre le temps de vérifier si tous les sujets à aborder l’ont été avant de quitter l’enseignant. Si malgré tout vous avez oublié de discuter de certains points, vous pourriez envoyer un courriel à l’enseignant ou tenter de joindre par téléphone. Vous avez le droit d’obtenir des réponses à vos questions.

Soyez à l'écoute pour trouver des solutions

De l’autre côté, les parents aussi doivent être à l’écoute. Passant 5 journées complètes avec Fiston ou Fillette chaque semaine, l’enseignant commence à avoir une très bonne idée de ses grandes qualités, de ses petits défauts, de ses capacités et de certaines de ses limites. Ce n’est jamais de gaieté de cœur qu’un membre du corps professoral donnera de mauvaises nouvelles à un parent, mais il se doit de le faire lorsque nécessaire. Et en tant que parent, il faut essayer d’entendre et de comprendre ces commentaires et ne pas les prendre de façon personnelle. 

L’objectif de l’enseignant n’est pas de mettre en doute vos compétences parentales mais bien de trouver des solutions pour remédier aux difficultés. Tout comme vous, il souhaite que Fiston et Fillette évolue et que leur estime de soi ne soit pas affectée par ces problématiques. L’enseignant vous posera peut-être des questions pour avoir une meilleure idée de la personnalité de votre enfant. Il pourra ainsi mettre en place des moyens qui lui seront adaptés et plus susceptibles de fonctionner.

Miser sur la collaboration maison-école

Si l’enseignant est ouvert à cette idée, vous pourriez emmener Fiston ou Fillette lors de cette rencontre. En tant qu’enseignante, j’adore lorsque mes élèves accompagnent leurs parents. La collaboration maison-école est, selon moi, un des critères les plus importants à la réussite scolaire. Lorsque Fiston voit et comprend que l’enseignant et ses parents communiquent des informations à son sujet, non seulement il comprend que ces personnes s’investissent dans son parcours scolaire, mais il comprend aussi que la triangulation ne sera pas possible.

Qu'est-ce que la triangulation?

Il s’agit de la manipulation d’information qui devient possible lorsque trois partenaires sont dans une relation. Vous savez l’enfant qui va demander un biscuit à maman parce que papa a dit non? C’est un exemple parfait de triangulation que nous avons tous vécu! Dans notre contexte, l’élève pourrait cacher certaines informations scolaires à ses parents pour éviter des représailles.

Si Fiston assiste à la rencontre, il sait maintenant que ses parents et son enseignant sont tous au fait des mêmes informations à son sujet et les tentatives de manipulations sont diminuées. Par contre, si certains sujets peuvent être délicats à aborder en sa présence, je suggère qu’il sorte de la classe et attende dans le corridor pour cette partie de la rencontre. Un petit résumé pourrait lui être fait ensuite. L’objectif est encore une fois de maintenir son estime de soi.

Parler des points positifs et choisir des défis à relever

Suite à cette rencontre, je vous conseille fortement de faire un retour sur les sujets abordés avec Fiston et Fillette. Une bonne idée pourrait être de déterminer ensemble un défi à relever (académique ou comportemental) pour la nouvelle étape scolaire. Plus important que tout, lors de ce retour, l’accent devrait être mis sur les points positifs de la rencontre et sur l’intention que vous avez de poursuivre cette collaboration avec l’enseignant.

Votre présence compte pour beaucoup!

Finalement, en tant qu’enseignante, je dois vous remercier. Votre présence lors de cette rencontre est essentielle. En prenant de votre temps pour y assister, vous démontrez à votre enfant l’importance que vous accordez à son monde scolaire. Vous permettez la création d’un lien entre ses deux milieux de vie et par le fait même vous aidez l’enseignant à faire grandir votre enfant.

Merci!

Véronique Gauthier

Orthopédagogue │ Psychoéducatrice